Liberté

TEXTE LU AU CABARET LITTÉRAIRE DES AUTEURS DU DIMANCHE
19 DÉCEMBRE 2004 – BAR L’INTRU

Bonjour. Pour les officiers d’infanterie qui se joignent à nous pour la première fois, je fais ce briefing en français pour faciliter votre immersion. If you don’t understand, raise your hand and I will repeat in English. N’oubliez pas que les Québécois trouvent sympathiques les étrangers qui parlent français.

Je suis l’officier en charge des opérations psychologiques de la mission. J’ai la citoyenneté américaine bien que je sois né ici[i]. Pour situer mon expérience dans l’histoire récente, j’ai travaillé au monitoring[ii] de l’ambassade canadienne à Sarajevo durant le conflit bosniaque et j’ai fait le recensement des militants anti-américains[iii] à Montréal du printemps 2001 jusqu’à la fin de l’opération Iraqi Freedom.

Un bref résumé pour les recrues qui prennent le relais en cette veille de Noël, nous sommes en opération de sécurité depuis l’attentat biologique du 11 juillet 2007. L’attaque de seven-eleven a utilisé le métro[iv] de Montréal comme mode de dissémination d’un agent pathogène. Seven-eleven a fait 12 560 victimes et les travaux de récupérations des derniers cadavres dans les souterrains sont presque terminés. Suite à cette attaque et aux émeutes déclenchées par les sympathisants aux terroristes, le « Combined Defense Plan »[v], l’accord de défense bilatéral négocié entre les deux pays, a été activé et le gouvernement Harper a demandé l’intervention de l’armée américaine pour maintenir la voie maritime ouverte et sécuriser l’Île de Montréal. Avec plus de 3000 terroristes détenus par certificat de sécurité[vi], nous sommes confiants du succès rapide de cette mission.

TRANSPORT URBAIN

Le nombre maximal de personnes permises dans un véhicule domestique est de 6 – EXCLUANT LE CHAUFFEUR – SIX, EXCLUDING THE DRIVER. On ne veut pas de répétition de la fusillade du check point[vii] Bernard et du Parc – depuis cet incident, nos rapports avec la communauté juive sont très difficiles.

SITUATION HUMANITAIRE

Nous ne sommes pas ici pour nourrir la population malgré notre blocus de l’île, le gouvernement québécois s’en occupe. Par contre, un des objectifs de notre mission est de protéger les citoyens américains et les corporations américaines sur le territoire montréalais[viii], avec une emphase particulière sur les dangers de sabotage de l’aqueduc. L’eau est accessible seulement à ceux qui paient leurs abonnement au conglomérat américain « Continental Waters ». Si les citoyens se plaignent qu’ils ne peuvent pas se payer l’accès à l’eau, rappelez-leur que les infrastructures de l’aqueduc de Montréal ont été privatisées en 2005[ix] et que nous protégeons l’application de la fameuse Loi Mulcair – Cosgrove, une loi québécoise. En résumé, l’eau appartient à tout le monde et est gratuite, mais le robinet appartient à une corporation américaine et son usage est payant. Water is free, but they pay to use our faucet. OK? Tout contrevenant doit être arrêté. Le droit économique de la Continental Waters doit être protégé, mais ça ne s’applique pas à la récupération des eaux de pluie[x].

ORDRE CIVIL

L’interdiction de regroupement est maintenue sauf dans les zones autorisées pour la protestation[xi], je n’ai pas à rappeler l’incident KINO du mois passé. Si on n’avait pas eu d’agents infiltrés[xii] en place pour calmer la foule, ça aurait mal tourné durant la dispersion. Nous ne voulons pas d’incident de masse et vos ordres sont clairs là-dessus, tout agitateur public doit être contrôlé et réduit au silence en moins de 20 secondes – control and silence agitators in less than 20 seconds – soyez discret, il y a eu récemment quelques cas de justiciers spontanés. Pas de force mortelle, SVP. Je ne veux pas empêcher votre légitime défense contre un suspect, mais les dommages collatéraux[xiii] de citoyens non-armés peuvent dégénérer en crise publique. Merci.

Par contre, il y a des développements dans l’interdiction des téléphones cellulaires en public: contrairement aux cas d’agitateurs, vous avez maintenant le droit de tirer à vue si vous vous sentez menacés par un détonateur maquillé en téléphone cellulaire[xiv]. Vous devez respecter les cinq consignes du protocole :

  1. Engagez l’ennemi de manière mortelle – pas de blessés SVP, c’est très lourd à gérer au niveau administratif. Je rappelle que depuis la femme kamikaze du 1er novembre, il n’y a plus de restriction pour les femmes. On maintient toujours la restriction pour les enfants de moins de 12 ans.
  2. Établissez un périmètre de sécurité de 10m de rayon et ne laissez aucun citoyen approcher du terroriste neutralisé.
  3. Votre journaliste assigné[xv] doit capter le matériel médiatique rapidement. Gardez toujours un ou deux leurres sur vous au cas où vous n’arrivez pas à localiser le détonateur du terroriste… On se comprend?
  4. Informez les citoyens autour de vous que le danger d’attentat suicide est écarté et qu’ils sont en sécurité.
  5. Faîtes une ronde d’interrogation en commençant par les minorités visibles[xvi] et les anglophones qui sont autour de vous. L’interrogation des francophones est obligatoire seulement s’ils ont un lien direct avec le terroriste abattu.

Précision à propos de la non-détention préventive des Francophones. Why we don’t make preemptive arrests of Francophones. Compte-tenu de la crise d’octobre 70, nos analystes ont évalué que la population québécoise francophone a une susceptibilité trop élevée à ce type de mesure. En excluant les francophones des arrestations préventives, le soutient de la population du reste de la province nous apporte plus de bénéfices politiques que les informations obtenues en interrogeant des Francophones. Rappel : la Convention de Genève n’est pas applicable aux combattants illégaux[xvii], aux musulmans[xviii] et aux personnes nées ailleurs qu’au Canada[xix]. Référez-vous au manuel pour connaître le protocole d’extraction d’information[xx]. And don’t forget: water is rationed, but electricity is cheap.

Assurez-vous d’avoir toujours des bonbons[xxi] sur vous quand vous interrogez les enfants – on manque cruellement d’exemples de délation infantile[xxii] pour notre programme scolaire de sensibilisation aux parents militants.

PROCÉDURES JUDICIAIRES

Pour les sous-officiers qui désirent faire des inculpations sous la clause de « soutient économique aux terroristes[xxiii] », comme vous le savez, la loi américaine surnommée Patriot Act 2 a une portée extra-territoriale[xxiv] depuis 2005, ce qui vous permet de réquisitionner auprès des corporations américaines locales leurs informations sur les citoyens canadiens.

Je rappelle que le recensement canadien de 2006 effectué par Lockheed Martin[xxv] est disponible afin d’aider vos perquisitions, et nous avons le plaisir de vous annoncer que notre équipe a déniché la pétition anti-américaine et les enregistrements vidéo de la manifestation de février 2003 contre la libération de l’Irak. De plus, les listes d’achat de matériel séditieux sont aussi disponibles. Un bravo spécial à l’équipe qui a épluché des millions d’achats de livres, films et musiques anti-américaines effectués sur Internet et par carte débit. You guys rock!

Je rappelle aux brigadiers de quartiers l’obligation des citoyens d’utiliser les téléphones que nous avons mis à leur disposition. Note aux avocats à ce sujet: vous avez 72h pour demander une copie des enregistrements audio pour les mises en accusations. N’oubliez pas de cocher la case indiquée, si vous avez besoin de « nettoyage » des voix. Ceci est disponible pour vous éviter un acquittement, comme c’est arrivé au procès du sympathisant Luc Picard. Heureusement l’unité de récupération a pu contenir cet incident à temps pour éviter qu’il ne reprenne ses activités de propagande. Aidez-nous à réduire le nombre d’acquittement, l’unité de récupération est débordée, elle n’opère que la nuit et nous ne leur transmettons que les cas « sensibles ».

PERCEPTION INTERNATIONALE

Nous continuons la campagne de soutient du gouvernement Harper dans les médias étrangers. [xxvi]

PERCEPTION LOCALE

La pénurie de quotidiens se termine demain. On se rappelle qu’après le suicide de Pierre-Karl Péladeau, l’attentat contre les bureaux de Power Corporation et l’incendie de la Gazette il n’y avait plus de quotidien disponible à Montréal; Le Devoir étant interdit de publication depuis l’éditorial appelant au soulèvement public[xxvii]. Donc, La Presse de Montréal paraîtra à partir de demain dans une édition bilingue. Les journalistes[xxviii], j’attends vos derniers textes pour révision à 18h, nous imprimons à minuit.

AUTRE NOUVELLE : le corps de Pierre Falardeau sera retrouvé le lendemain de Noël. Je rappelle au département de rédaction que j’attends toujours le communiqué annonçant la cause du décès et le lien probable avec des règlements de compte dans le milieu souverainiste. RAPPEL AUX AGENTS DE LIAISON : Officiellement, nous n’avons aucuns indices. Nous n’enquêtons pas sur cette affaire puisque qu’il n’y a aucun lien avec l’attentat du Métro.

Précision aux agents porte-parole[xxix], notre ratio d’intervention téléphonique lors de la ligne ouverte de demain sera de 75% positive à notre présence, 25% négative. Diffusion à  20h sur Radio-Canada, nous débrouillons les ondes sur le territoire de Montréal pour cette occasion.

 

FRATERNISATION

Je voudrais rappeler qu’à l’occasion de Noël, la fraternisation[xxx] avec les femmes locales n’est permise que dans les bars et hôtels sécurisés. N’oubliez pas que l’âge légal pour une relation sexuelle est de 14 ans et que les cartes d’identité biométriques[xxxi] permettent de dissiper tous doutes là-dessus. Soyez généreux, c’est Noël et il y a un beaucoup d’orphelines.

NOTE GÉNÉRALE AUX OFFICIERS D’INFANTERIE

Dans le feu de l’action et avec l’incompréhension occasionnelle de la population, il est impératif que vos troupes restent calmes pendant que vous expliquez aux citoyens que nous sommes ici pour défendre leur liberté[xxxii]. Merci et joyeux Noël.

(Notes à mettre à jour)

[i] PsyOPs – Opérations souvent menées par des locaux.

[ii] Réf : Écoute des conversations à l’ONU précédent l’invasion de l’Irak.

[iii] Réf : FBI et l’intimidation des militants anti-guerre dans les mois qui ont précédés l’élection présidentielle.

[iv] Réf : test de la CIA dans le métro de New York – années 60

[v] Réf : Chossudovsky

[vi] Réf : Charkaoui

[vii] Réf : Irak 2003-2004

[viii] Réf : Objectif national des USA – voir PsyOps

[ix] Réf : Proposition de Mulcair et la présidence du BAPE par Cosgrove

[x] Réf : Bolivie et la crise de privatisation de l’eau

[xi] Republican National Congress in New York – Septembre 2004

[xii] Pratique du FBI auprès de groupes de protestation.

[xiii] Terme utilisé pour la première fois en Irak en 1991.

[xiv] Réf : Irak 2003-2004, mais aussi Amadou Diallo

[xv] Réf : Irak 2003-2004 et les « embedded journalists »

[xvi] Profilage racial aux USA depuis le 9-11

[xvii] Recommandation de Gonzales (Producureur général des USA), situation de Charkaoui (Canada), situation à la prison de Belmarsh et Woodhill (UK), en plus des prisonniers de Abu Ghraib, Guantanamo, Kaboul (sous contrôle USA).

[xviii] Sondage américain – 44% voudraient que les libertés civiles des Musulmans soient restreintes.

[xix] Certificat de sécurité au Canada (Charkaoui).

[xx] Lien direct de l’administration dans les abus d’Abu Ghraib, Guantanamo, Kaboul et les preuves de torture institutionnalisée.

[xxi] Irak 2003-2004

[xxii] Khmers rouge et le régime de Pol Pot.

[xxiii] Patriot Act 1

[xxiv] Réf : Patriot Act 2

[xxv] Réf : Annonce du recensement canadien de 2006

[xxvi] PsyOps – ronde des analystes qui supportent la guerre en Irak.

[xxvii] Réf : Al-Jazeera exclut d’Irak pour sa couverture de l’occupation

[xxviii] PsyOps – contrôle des journaux locaux.

[xxix] PsyOps – soutient de la présence américaine par l’intervention de « pseudo-citoyens » – aussi l’intervention d’un ex-contrôleur aérien durant la conférence de Chossudovski.

[xxx] Réf : Abus sexuels/prostitution des femmes locales par les troupes d’occupation – histoire du monde, en général.

[xxxi] Réf : Falluja 2004

[xxxii] Irak 2003-2004

About author View all posts

Denis McCready

Leave a Reply

UA-19975320-2